14.10.05

Permalink 00:20:14, Catégories: Mac, avec Palm,

Toujours à l'heure...

Tiens, un petit programme bien utile pour que le palm soit toujours à l'heure : TimeCopy avec son conduit mac qui va bien, à récupérer sur le site de NotifyMail.
Donc, on récupére sur ce dernier site le dossier compressé, on décompresse le tout, devant nos yeux émerveillés apparait le conduit, une page html d'explication, et l'application TimeCopy, chouette, un seul voyage à faire.
Il faut installer le conduit, dans "/Library/Application Support/Palm HotSync/Conduits", on envoie le prc de TimeCopy sur le Palm (allez, un coup de "Envoyer le fichier vers l'appareil Bluetooth", et si la date et l'heure du mac sont réglés automatiquement via internet par un serveur, c'est le bonheur : à la prochaine hotsync, vous voilà avec un palm pile à l'heure. Heureux.

Ah, si le lapin d'Alice avait eu un palm

Permalien

10.09.05

Permalink 17:57:51, Catégories: Mac, avec Palm,

Pluck, Pluck, Pluck, PluckThis!

Moi qui me lamentais l'an dernier de ne pas trouver le desktop Jpluck, une alternative au desktop officiel de l'excellent lecteur Plucker, qui permet d'aspirer une ou plusieurs pages html, mon bonheur est à son comble : non seulement, il est disponible , mais en plus, je trouve une extension de Firefox, PluckThis, qui permet de directement "pluckeriser" une page web.
On installe PluckThis (via le gestionnaire d'extensions ou en "tirant" le fichier .xpi sur la fenêtre de Firefox, on n'oublie pas de lancer l'application Jpluck, sinon PluckThis va se plaindre très fort.
Ensuite, quand on est sur une page qu'on veut envoyer sur son palm, il suffit de cliquer sur PluckThis dans le menu contextuel, ou le menu "Outils", et y a plus qu'à faire les réglages dans la fenêtre qui apparait (voir la capture ci-dessous). A la prochaine hotsync, c'est dans la poche.
Elle est pas belle, la vie?

Pour récupérer Jpluck (qui n'est plus développé et est remplacé par Sunrise qui est compliqué à faire marcher sous OSX), c'est là (attention, il faut récupérer les sources, version 2.1.6b) :
http://sourceforge.net/projects/jpluck
Et PluckThis est là (ou en passant par "plus d'extensions" dans la fenêtre d'extensions de Firefox) :
https://addons.mozilla.org/extensions/moreinfo.php?application=firefox&id=752

Permalien

26.05.05

Permalink 22:48:26, Catégories: Mac, sans Palm,

Cherchez fortune!

Fortune, c'est ce petit programme qui permet de générer aléatoirement des signatures, à partir d'un ou plusieurs fichiers de citations. Les signatures, vous savez, cette petite phrase rigolote qu'on met à la fin d'un mail, après son nom ou pseudo, pour montrer qu'on est drôle, ou cultivé, ou même les deux, soyons fou. Ce qui est bien, c'est que Fortune, il est installé d'office sur MacOSX, en bon BSD qu'il est.
Donc, on lance un terminal, et dans la fenêtre, on tape :

fortune

Entrée et paf, voilà une citation au hasard, à copier coller à la volée en bas d'un email. On peut raffiner en lui indiquant un mot clé à rechercher pour avoir une citation à peu près pertinente avec le message qu'on vient de tapoter avec ses petits doigts boudinés : "fortune -m pot" fera sortir une citation contenant le mot "pot".
Bon, c'est bien, mais si on veut y coller des citations amoureusement choisies, comment on fait? D'autant plus que c'est tout en anglais, les citations proposées par OSX? Comment ça marche?
Fortune lit un fichier texte, dans lequel il va piocher au hasard grâce à un fichier .dat qui contient des pointeurs vers les citations.
La forme du fichier texte, c'est citation, séparée de la citation suivante par un "%" ce qui donne un fichier comme ça :

%
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
%
Quand on se cogne la tête contre un port et que ça sonne creux, ce n'est pas forcément parce que le pot est vide

On crée le fichier, en faisant attention de bien éviter les espaces avant ou après les "%" . En plus, sur mon Mac, pour que ça marche, je dois enregistrer en caractère UTF-8. Rien de plus facile avec Textwrangler.
Ensuite, on ouvre un terminal, et on tape :

strfile monfichier

en supposant que "monfichier" soit le nom de mon fichier. On évitera de laisser une extension en .txt, ça fera moins à taper, on verra pourquoi plus loin. Un message apparait annonçant la réussite de la conversion. On fera attention à la ligne "There were x strings" ou "x" doit correspondre au nombre de citations insérées dans le fichier. S'il indique "1 string", c'est raté, il y a des espaces mal venus autour des "%" de séparation.
Donc, miracle, on voit apparaitre un fichier "monfichier.dat" à coté de "monfichier". Il n'y a plus qu'à transférer tout ça dans le répertoire "/sw/share/fortunes" et à tester, en tapant :

fortune monfichier

Ca marche? Tant mieux. Les accents sont remplacés par des caractères incompréhensibles? Attention de convertir correctement le fichier en UTF-8 avant de créer le fichier .dat.
Mais pourquoi indiquer à fortune le nom "monfichier"? Mmm?
Parce qu'il y a plusieurs fichiers fortunes dans le répertoire. On peut les afficher en tapant :

fortune -f

et la liste apparaît, avec les tailles relatives des fichiers, qui conditionne les chances statistiques d'obtenir plus de citations venant du plus gros fichier. On peut égaliser ça en tapant :

fortune -e

qui choisit équitablement entre les fichiers. Ou on peut forcer le choix sur un fichier, en indiquant son nom :

fortune monfichier

Dernier truc : traditionnellement, on avait un sous répertoire "off" contenant des fichiers "offensants", citations hard, utilisées en cas de feu de forum. On pouvait donc indiquer à Fortune d'aller piocher dans ce répertoire "offensant" en lui indiquant comme paramètres :

fortune -o

Mais comme nous on n'est pas comme ça, on n'ira pas plus loin. Ha, oui, dernier conseil, si besoin d'aide, taper "man fortune", comme d'hab, où aller .

Permalien

20.05.05

Permalink 00:04:49, Catégories: Mac, sans Palm,

Flexion, extension : tab clicking options

Firefox, c'est bien. Autant je me sers de l'appli Mail fournie par Apple pour mon courrier, autant je ne lance qu'occasionnellement Safari. Il est bien, Safari, rapide, et tout. Mais Firefox, il est aussi rapide, et en plus, on peut l'améliorer avec des extensions qui permettent de se faire un navigateur sur mesure. Flexible. D'où le titre.
Par exemple, je me suis concocté un navigateur avec client ftp, client irc, et des fonctionnalités sympas qui mettent plein de fonctions pas prévues au bout de ma souris (à un bouton, la Apple Pro noire, celle qui faisait "vroum" dans la pub).

flexion, extensions

Un peu de technique d'abord : pour installer une extension, on va sur les pages dédiées du site de Firefox, ou sur un des nombreux sites qui en proposent, on clique sur le bouton "Installer", on redémarre Firefox, et c'est bon, prêt à fonctionner. Pour certaines, on peut en plus configurer des préférences dans l'onglet extension (faut cliquer sur "extensions", dans le menu Outils), sélectionner l'extension souhaitée et cliquer sur le petit bouton en bas à gauche, "préférences". Fin de la technique.
Donc, aujourd'hui, je m'en vais vous causer de tab clicking options.
Lui, il améliore l'utilisation de la souris pour gérer les onglets. J'avais essayé Tabbrowser Extension, mais vraiment trop compliqué pour moi, ça bougeait dans tous les sens. Là, avec Tab Clicking, c'est simple et de bon goût : on configure le double clic sur la barre d'onglet ou sur l'onglet, avec des variantes possibles pour le Alt+clic, Ctrl+clic, ou Maj+clic. On peut même configurer le clic avec le bouton du milieu, pensez donc, moi qui n'ai qu'un seul bouton à ma souris, j'en reste perplexe.

flexion, extensions

Les différentes actions qui peuvent être configurées :

flexion, extensions

Pas trop compliqué, hein? On fera mieux la prochaine fois.

Permalien

11.02.05

Permalink 22:43:17, Catégories: Mac, avec Palm,

Syncbuddy, une histoire de revenant

Aaah, dis donc, je jette un coup d'oeil en passant sur Macupdate, et là, qu'apercois-je? Une mise à jour en OSX de ce bon vieux PalmBuddy, qui devient SyncBuddy et tourne sous OSX!



Joie et exaltation. Je télécharge la chose, lance le prog qui m'informe qu'il attend une synchro. Je presse, anxieux, le bouton du socle, là, sous mon TT3, et paf! Eh ben, ça marche. Bien. Je tendais un peu le dos, vu que l'ancien, celui qui tournait sous OS9, je l'avais abandonné à cause d'une durée infini de synchro avec mon TT. Fini, c'est véloce.



Bon, un petit loupé, il arrive pas à lire les photos jpeg de mon répertoire /DCIM sur la carte mémoire, mais c'est encore qu'une béta, y a de l'espoir.
Du coup, me voilà avec un équivalent de l'excellent Syncwizard, sur PC, avec possibilité d'accéder au contenu de la RAM et de ma SD512, directement. Que du bonheur.
Bon, d'accord, la carte SD, j'y accédais déjà. Avec CardExport. Mais l'accès direct en RAM, je pouvais pas.
Bon, d'accord, pour installer un fichier vite fait, bien fait, le mieux c'est encore l'envoi en bluetooth, d'un pomme+maj+B bien senti.
Mais bon, on va bouder son plaisir, hein. Ca marche aussi en bluetooth, un poil plus lent, et il parait aussi en wifi, mais là, j'ai pas pu vérifier.
Ah, oui, ça coute quand même 21,70€. Mais qu'est ce que 21€, par les temps qui courent? Mmmh? Un programme écrit par LE Florent Pillet, l'homme de FindHack, le programme le plus utilisé sur mon palm, Florent Pillet, celui par qui l'outliner est arrivé, même que ça s'appelait Outliner, si, si, et après c'est devenu Brainforest.
Gloire à Florent Pillet, voilà.

Permalien

:: Page suivante >>

A propos...

Le comble, c'est de ramer avec un palm.

| Suivants >

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Rechercher

Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution